Le 2.4 GHz

Le 2.4 GHz

    Nous sommes heureux de vous présenter le 2.4 GHz "THOBOIS", lequel, nous l'espérons, ne vous fera pas regretter de nous
    avoir suivi dans l'aventure SUPERTEF.
    Le challenge était d'ailleurs trop exaltant pour ne pas nous tenter !
    Nous allons aujourd'hui simplement vous présenter les grandes lignes du système retenu, la description complète étant remise
    à un peu plus tard. Disons tout de suite que nous avons, comme d'autres,  utilisé les modules XBEE de MAXSTREAM qui
    présentent pas mal d'avantages, ne serait-ce que leur implantation très facile puisqu'ils sont munis de connecteurs 2 mm très
    courants
    D'entrée de jeu, nous avons voulu vous offrir un système performant incluant une télémétrie à 4 voies descendantes.
    Contrairement à ce que font tous ceux qui désirent ajouter le 2.4 GHz à un émetteur existant, nous n'avons pas utilisé la trame
    PPM pour commander le module d'émission, mais nous avons inclus dans le soft du codeur la génération directe des trames binaires
    au format RS232 que réclament les modules XBEE. Nous avons développé un procédé qui permet une vérification rigoureuse
    des signaux reçus par le récepteur, avec identification de la donnée correspondant à une voie parmi 8, avec de surcroit la vérification
    du code PPCM choisi dans l'émetteur. Il s'ensuit une certitude de validité des signaux décodés assortie à un fail-safe à 3 options,
    comme nous avons l'habitude de le faire dans nos précédents récepteurs. Le procédé retenu permet par ailleurs d'augmenter dans le
    futur le nombre de voies transmises et même de passer de 256 bits des trames actuelles à 1024 bits si cela nous tentait.
   En fait, nous obtenons ainsi un système qui a la qualité du PCM ( numérique à 100% des manches aux servos )
    mais en l'obtenant d'une manière bien plus simple


XBI-STF05.jpg (24228 octets) 
      Voilà donc le STF05 à la mode 2.4 GHz
    L'antenne est fixée sur le haut du flanc gauche qui
    a le mérite d'être quasiment libre

    Evidemment le STF05 continue à exploiter les
    bandes 35, 41 ou/et 72 MHz. Il conserve donc son
    antenne télescopique

    Lorsque vous choisissez le type de récepteur, en
    sortant de CEL de la cellule de base, si vous optez

    pour "RXBEE", alors le STF05 est configuré pour
    le 2.4 GHz, affiché dans l'écran de service, platines
    HF11 inactives et génération des trames binaires par
    le codeur. Si vous choisissez un autre type de récepteur
    vous retrouvez votre STF05, comme il l'était avant !
    Le module XBEE est inactif et les trames binaires
    supprimées



XBI-TX1.jpg (31920 octets)
   Un coup d'oeil à l'intérieur !

    Le module XBEE est embroché sur une petite platine
    Fixée au rabat de boîtier à l'aide de deux entretoises de 12 mm
    et vis de 2 mm à têtes fraisées.

    Le petit coaxial branché sur le XBEE par un connecteur U-FL
    passe sous le module et son embase SMA est bloquée sur le
    flanc du STF05

    Le module est relié à la platine principale par un câble plat 8
    fils avec son connecteur PICOFLEX ( qui doit vous rester du
    montage du STF05 ! ) Il se branche sur le socle ad-hoc que
    nous avions initialement prévu pour un scanner.. Vous devez
    le voir à la gauche de la platine ajoutée

    C'est ultra propre et sans difficulté Une petite adaptation du
    circuit imprimé n° 1 est nécessaire car il faut amener sur le socle
    PICOFLEX, les lignes Tx et Rx du SCI


XBI-TX2.jpg (30362 octets)
       Vue de la platine de base du XBEE

    On y voit les connecteurs femelles 2 mm du XBEE

    A gauche le régulateur 3.3 V du XBEE, avec broche de
    coupure de cette tension.

    A droite, un 4053. Ce commutateur analogique permet
    d'activer ou d'interrompre les liaisons du XBEE avec les
    lignes Rx et Tx

    Entre les deux les éléments permettant l'adaptation entre
    les niveaux 3.3 V du XBEE et de 5V du codeur.
    La ligne Tx transmet au XBEE les données binaires des
    voies quand ce module émet. La ligne Rx récupère les
    signaux de la télémétrie quand le XBEE reçoit.
    Ces signaux sont disponibles sur le connecteur DIN du
    STF05


XBI-Rx.jpg (21657 octets)



  Voici maintenant le récepteur associé.
    Remarquer qu'il a les dimensions minimum possibles avec
    l'usage du XBEE :  Soit 25 x 35 mm, connecteurs exclus
    Nous avons décliné ce Rx en 8 voies car nous pensons
    que cela couvre la majorité des besoins

    Le récepteur peut être alimenté en 4 ou 5 éléments.








XBI-Dec.jpg (23457 octets)    Le module XBEE débroché, vous pouvez voir le décodeur.
    Nous avons utilisé, comme pour le RX24, un 9S12C32 très
    performant
    En bas, les connecteurs de servos solidement soudés à plat
    sur le circuit imprimé ( le - est en haut )
    En haut, une rangée de picots 2 mm sur lesquels on placera les
    cavaliers des modes de fail-safe, avec branchement occasionnel
    du poussoir de validation des positions de servos
    Le système utilise 4 convertisseurs analogiques du µC pour
    mesurer 4 tensions dont les valeurs seront transmises en retour
    par la télémétrie.
    2 de ces voies sont précablées : mesure de la tension batterie du
    Rx et mesure du niveau de réception ( RSSI )
    Les deux autres voies sont disponibles sur les picots 2 mm et seront
    à connecter à des capteurs au choix ( altimètre, variomètre, vitesse
    de rotation du moteur .... )
    Ces capteurs restent à développer, de même que l'interface de
    réception au sol. Si vous avez des idées sur ces questions, veuillez
    nous en faire part 



       Reste l'installation du module de réception à bord du modèle. Ce n'est pas si simple, à cause de l'antenne 2.4 GHZ et de son coaxial.
        Nous vous donnons ci-dessous un exemple de montage, utilisé pour nos premiers essais dans notre fidèle "BARON" de service

XBI-Ant.jpg (27002 octets)XBI-Support-Ant.jpg (10421 octets)

        Ci-dessus le RXBEE avec son coaxial et son antenne dans la situation de l'installation.   A droite, détail de la platine support : un simple morceau d'époxy simple face

XBI-Baron1.jpg (24321 octets)XBI-Baron2.jpg (26175 octets)

  Et voilà ce que cela donne dans le BARON . La platine support d'antenne est solidement fixée sur un couple et l'antenne à 90° sort du fuselage derrière l'aile
  Le récepteur est posé sur une plateforme CTP sur glissières collées sur les flancs du fuselage.
  Sous le Rx, une épaisseur de 10 mm de caoutchouc mousse. Au final, un autre caoutchouc mousse identique est posé sur le Rx,
  le tout maintenu par des bracelets élastiques.
  La solution a l'avantage de laisser le coaxial droit, de donner un parfait accès aux connecteurs, tant hauts que bas et d'amortir parfaitement les vibrations.
  Je pense qu'il faudra vous inspirer de cette solution pour le montage dans d'autres modèles
  En tout cas, pour nos essais en vol, elle nous a donné parfaite satisfaction

CONCLUSION .   Nous vous avons présenté "notre 2.4 GHz "  en espérant qu'il retiendra votre attention.
Si nous avons des demandes, nous ferons réaliser les circuits imprimés nécessaires.
Nous vous proposerons sans doute, comme pour le RX24, la fourniture du Cimpr Rx avec µC soudé et programmé.
Nous pouvons aussi vous fournir les modules XBEE-PRO   .... si problèmes !

source ; http://home.nordnet.fr/~fthobois/le24ghz.htm
Partager cette article :

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...